Tirages


Tirages multichromes

Portrait gomme

Procédés
historiques


Gommes à vendre

STAGE



La gomme bichromatée

Les propriétés de durcissement de la gomme arabique mélangée à du bichromate de potassium par les ultra violets ont été découvertes par Mr Poitevin vers 1842 et améliorées par Mr John Pouncy en 1858. Il suffit de rajouter un colorant, par exemple du charbon pour obtenir un tirage ayant une durabilité étonnante. Le développement se fait à l'eau, les excès de gomme et de colorant se dissolvant aux endroits n'ayant pas été durcis par les UV ( parties sombres du négatif).
La densité est proportionnelle à la quantité d'UV. Le bichromate étant dissous dès le trempage il ne reste sur le papier que la gomme et le colorant. Aujourd'hui le papier est un papier aquarelle et les colorants sont dans les catalogues beaux-arts au même titre que les colorants utilisés par les peintres. On peut utiliser aussi l'aquarelle en tube, des ocres ou des terres diverses.
Le négatif doit être de la dimension du tirage souhaité puisque l'on travaille par contact avec des temps de pose variant de la minute à la demie heure. Ces négatifs peuvent être réalisés de manière traditionnelle ou avec une imprimante jet d'encre sur transparent, mêlant ainsi intimement une technique des origines de la photo à celles du 21ème siècle. Le procédé à la gomme bichromatée se satisfait de ces négatifs numériques encore imparfaits mais qui permettent de créer un univers plus onirique. Les gommes présentées ici ont été réalisées avec les deux systèmes .

Pourquoi utiliser aujourd'hui ce procédé historique ?

Par masochisme sûrement pas , par réaction aux nouvelles technologies : peut-être, pour livrer un tirage qui va durer autant que son support : oui ; pour la joie de créer avec ses mains et non avec une machine automatique: oui; pour la liberté d'interprétation que nous laisse ce procédé: oui , oui , oui. Et pour le rendu incomparable de l'oeuvre finie . Car aujourd'hui , un tirage à la gomme peut demander de 1 à plus de 10 couches successives sur la même feuille , le résultat est toujours aléatoire et sous la dépendance de multiples critères pas toujours connus . Mais au bout la réussite !...